• O.#.

Visite en images des Eglises du Vieux Nice


Les riches édifices religieux du Vieux Nice. Photos © Olivier Huitel.

Le Vieux Nice, véritable village dans la ville cache bien des trésors. Un Patrimoine exceptionnel, souvent méconnu. Les édifices religieux y sont très nombreux : Eglises, Chapelles et Cathédrale. Visite en images de certains d’entre eux…

Eglise Sainte-Rita, 1 rue de la Poissonnerie

Classée Monument Historique depuis 1942, l’Eglise Sainte-Rita est un édifice baroque. Elle est l’une des plus anciennes églises de la ville de Nice. Sa première édification daterait de l’an 900 (ère chrétienne). Plusieurs destructions et reconstructions au gré des aléas historiques lui donnent son apparence atypique actuelle. On remarque notamment l’une de ses façades inachevées.

Le clocher à bulbe n’est ajouté à l’édifice qu’en 1740. Comme planté au milieu des toitures il est un parfait symbole de l’art baroque et du rococo. A la même époque l’intérieur de l’Eglise est également restructuré. Il frappe par son luxe et sa richesse, là encore les principales caractéristiques du baroque.

Eglise Saint-Jacques le Majeur (ou Eglise du Gesù), Rue du Jésus

Construite au XVIIè siècle par les Jésuites comme chapelle de leur collège. Egalement d’architecture baroque. De nombreux éléments, comme son clocher, laissent apparaître une large influence piémontaise.

L’église ne reçoit sa façade actuelle, toujours dans un style baroque, qu’en 1825. Elle est classée monument historique en 1971.

Composée de plusieurs chapelles d’un grande richesse. On peut également noter que les peintures de la voûte de la nef ont été refaites au début du XIXè siècle à partir de dessins du peintre niçois Hercule Trachel.

Cathédrale Sainte Réparate, Place Rossetti

Siège actuel du diocèse de Nice, la Cathédrale a été construite dès 1650 avant d’être consacrée en 1699.

A l’origine la Cathédrale de Nice était située au cœur de la Haute-Ville, sur la colline du Château. De plus en plus isolée par les fortifications, l’idée de la transférer dans la ville basse est étudiée dès le début du XVIè siècle.

Ce n’est qu’en 1590 qu’elle est reconnue ‘Chiesa-Cattedrale’ lors d’une cérémonie officielle. Rapidement jugée trop petite, l’évêque confie la construction d’un édifice plus grand à l’architecte et ingénieur niçois Jean-André Guiberto. Une nouvelle édification sur le plan basilical en croix latine. Le 7 janvier 1650 les travaux débutent. Ils seront longs et périlleux. En septembre 1658 notamment, la voûte de la nef s’effondre.

Une nouvelle restauration de grande ampleur débute en 2009 et s’achève en 2015.

L’intérieur, toujours de style baroque, regorge de richesses. Il est composé d’une dizaine de chapelles.

Chapelle de la Miséricorde, Cours Saleya

Egalement appelée chapelle des Pénitents noirs, cet édifice est considéré comme le joyau du patrimoine baroque niçois.

Construite de 1747 à 1770, son architecte Bernardo Antonio Vittone s’inspire de l’architecture baroque piémontaise. La riche nef est bordée de chapelles débordant de dorures et de courbes. La fresque couvrant le plafond donne une impression de ‘ciel ouvert’.

Cette chapelle est classée monument historique en 1921.

Bien d’autres édifices religieux se trouvent dans le Vieux Nice, alors bonne visite !

#enpassantparlariviera #wwwenpassantparlarivieracom #frenchriviera #cotedazur #culture #visitcotedazur #nice #vieuxnice #eglises #religion #patrimoine #alpesmaritimes #PACA #édificesreligieux #églises #cathedralesainteréparate #églisesainterita #églisedugesu #visite #visites #baroque #photos #olivierhuitel #balades #découverte #catholique #chrétien #visit #church #nice06

© enpassantparlariviera.com 2020